Concert en trio 10 juillet

Voici les œuvres sur lesquelles se construit ce nouveau programme de trio, consacré aux répertoires français et allemand de la période baroque.

 

- Blavet : sonate pour flûte et basse continue en ré mineur

- Haendel : sonate pour flûte et basse continue en mi mineur

- Bach : extraits des suites pour violoncelle seul et de la Partita pour traverso seul

- Robert de Visée : extraits des suites pour théorbe seul

 

Français et allemand, certes, mais pourtant si influencés par l’Italie…

 

Robert de Visée est un des maîtres du répertoire du théorbe, ce magnifique instrument constitué d’un luth baroque « augmenté » d’un second manche très long pour accueillir des cordes aux sonorités graves et profondes. De sa très belle musique, au croisement du style galant de l’époque – il donna des leçons à Louis XIV en personne – et de la simplicité mélodique, se dégage une douceur particulière, à laquelle répond la profondeur des suites pour violoncelle de Jean-Sébastien Bach.

Si Michel Blavet et Haendel, tout comme de Visée et Bach, sont respectivement français et allemand, leurs musiques sont bien plus teintées par l’influence italienne.

 

Blavet n’a pas été un grand voyageur, mais sa place à Paris lui a permis de rencontrer Telemann et de nombreux autres contemporains, et il y a fort à parier que ces rencontres lui ont donné envie d’écrire des concertos, et d’insuffler autant de virtuosité au répertoire du traverso. Haendel a, de son côté, terminé sa formation musicale en Italie, et gardera toujours cette couleur dans son œuvre, jusque dans les années 1730, quand il publie ses magnifiques sonates en trio.